Contenu

   

Les travaux du COFSOH de l’ASN

Suite à l’accident de Fukushima ont été mises en place les évaluations complémentaires de sûreté (ECS), au titre desquelles il a été demandé aux exploitants de vérifier la sûreté de leurs installations en prenant en compte des hypothèses nouvelles. A l’issue de l’analyse des rapports d’Evaluation Complémentaires de Sûreté remis par les exploitants, l’Autorité de Sûreté Nucléaire a retenu trois priorités dans le domaine des Facteurs Sociaux Organisationnels et Humains (FSOH) :
-  le renouvellement des effectifs et/ou des compétences (compte tenu notamment de départs massifs à la retraite qui étaient alors prévisibles) ;
-  l’organisation du recours à la sous-traitance (en renforçant la surveillance des sous-traitants et en interdisant notamment la délégation du contrôle des interventions importantes pour la sûreté) ;
-  le besoin de recherches académiques (par exemple sur des questions telles que les effets sur la sûreté de modalités particulières de contractualisation, à l’image de la sous-traitance en cascade).
Le COFSOH, présidé par le président de l’ASN, se veut pluraliste et pluridisciplinaire afin de traiter de sujets organisationnels. Il s’est réuni à plus de 70 reprises depuis 2012, notamment à travers de nombreuses réunions de GT.
Au-delà du travail pluraliste et des échanges qu’il permet, le COFSOH a pour finalités de rédiger, suivant les cas :
-  des positions communes (catégorie de production dans laquelle s’inscrit la plus grande part des productions du COFSOH à ce jour) ;
-  des orientations sur des sujets encore mal balisés ou manquant de clarté ;
-  des questions et sujets qui ne font pas consensus, quitte à formaliser des désaccords.
Le Haut comité a considéré, lors de la réunion plénière du 27 juin 2017, comme très intéressants ces travaux du COFSOH. Un résumé de ces travaux a été présenté lors de cette réunion et est disponible sur la page dédiée.
Tous les travaux du COFSOH présentés sur le site Internet de l’ASN.